Mon chien perd ses poils sur sa queue. Que faire ?

Mon chien perd ses poils sur sa queue. Que faire ?     

Les poils du chien lui sont indispensables. Ils ont en effet une triple fonction : isolant thermique, protection contre les UV et contre les chocs. L’aspect du pelage du chien est un bon indicateur de sa santé. S’il est dans l’ordre des choses que le chien perde ses poils tout au long de l’année et particulièrement lors des mues de printemps et d’automne, une pelade au niveau de la queue doit vous alerter.    

Perte de poils au niveau de la queue : quelles sont les causes ?

Un pelage dense et chatoyant est un signe de bonne santé chez le chien. Ne vous alertez pas si vous retrouvez des poils sur votre canapé, il en perd tout au long de l’année, notamment au printemps et à l’automne, lorsque son pelage tombe pour laisser place au poil adapté à la saison. Toutefois, une perte de poils importante au niveau de la queue est un signal d’alarme : votre chien est probablement atteint d’une maladie, soit de la peau, soit hormonale.

Les causes les plus courantes de la perte de poils sur la queue du chien sont les suivantes :

  • infestation parasitaire (tiques, puces, acariens) : celle-ci cause une dermatite allergique, qui pousse le chien à se gratter. Le plus fréquente est la dermatite par allergie aux piqûres de puces, la DAPP ; 
  • maladie de peau comme la gale : se traduit par une perte massive de poil et des démangeaisons cutanées ;
  • maladie hormonale : 
    • l’hypothyroïdie due à la baisse de la sécrétion de l’hormone thyroïdienne qui joue un rôle dans la pousse du poil ;  
    • la maladie de Cusching ou hypercorticisme due au contraire à l’augmentation de la sécrétion de l’hormone glucocorticoïde, appelée cortisol, qui sert à conserver l’équilibre physiologique du corps. 

Que faire pour stopper la pelade au niveau de la queue du chien ?

Si vous constatez une perte de poil au niveau de la queue du chien, des croûtes ou si vous le voyez fréquemment se mordiller, il est temps d’agir. Mais comment ?

En consultant impérativement un vétérinaire. Une perte de poils pouvant résulter de nombreuses causes qu’il vous sera difficile d’identifier, confiez votre protégé à un professionnel. Des examens en laboratoire seront souvent nécessaires pour poser un diagnostic. 

Si votre chien souffre d’une maladie hormonale, un traitement médicamenteux devra lui être administré. S’il est atteint par une maladie parasitaire liée à des piqûres de puces par exemple, des soins antiparasitaires lui seront préconisés.

Dans tous les cas, pour protéger votre chien, il est conseillé de lui administrer en prévention des traitements contre les parasites. Vous pouvez également lui donner des compléments alimentaires bios, spécialement formulés en cas de pertes de poils anormales et de démangeaisons pour assurer naturellement la bonne repousse du pelage.        

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *